Le Boudoir de Jane

03 février 2012

Et si je racontais Pointe Noire ailleurs ?

Ici par exemple...

Et je garderais cet espace pour des pensées plus intimes ?

Mais où sont-elles passées ces pensées ? Où s'enfuit mon intimité ?

De quoi ai-je peur ?

Si je m'écoutais, j'irais me nicher dans une petite chambre de bonne à Paris et je passerais mes soirées au ciné ou à des concerts de jazz. Je boirais du vin rouge en fumant de temps en temps une cigarette. Et j'oublierais toutes mes responsabilités d'adulte.

Dans un monde idéal.

Next please!

Posté par MlleJane à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 novembre 2011

Quand il pleut, when it rains...


Pointe Noire under the rain

Posté par MlleJane à 14:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 septembre 2011

Premiers mots depuis le Congo

Premiers maux ?
Je découvre un peuple accueillant, souriant & je me sens bien, si bien.
Peut-être d'abord le fait d'être enfin libérée de ma mère chez qui j'ai dû retourner vivre en attendant le grand voyage : mon père aussi habite là mais, le "chez ma mère" dit tout.
Un enfer, j'ai crû qu'il finirait par y avoir homicide... & je n'aurais pas forcément été l'assassin, mini moi ayant aussi beaucoup souffert de vivre là.

Je me sens incroyablement bien, au calme, dans une lenteur, une douceur qui me font du bien.
Il y a tant à découvrir et comprendre. Mais, tristement, on comprend vite l'injustice et le goût pour l'argent de ceux qui ont le pouvoir. Ils ne rêvent pas de sauver l'Afrique, juste de sauver leur peau et s'en mettre le plus possible dans les poches.
Banal constat.

ENFIN, je redécouvre le plaisir d'avoir le temps de lire et pleurer quand c'est fini.
Niccolo Ammaniti est MON auteur du moment. Je viens de finir "ti prendo e ti porto via". Je ne connais pas le titre en français. Et je me sens comme Pietro, qui a dû s'échapper de sa famille pour ne pas devenir comme elle. J'en ai pleuré.

Ici on trouve l'essentiel & c'est bien suffisant. J'espère que j'y trouverai un peu de moi-même.


Posté par MlleJane à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 août 2011

A te

Une très belle chanson d'amour...

Je suis en transit à Paris même si je suis passée par la Sardaigne, la Bretagne et bientôt la Grande-Bretagne.

Et je n'en peux plus. J'ai dû réapprendre à vivre chez les miens ("i miei" comme on dit en italien) et j'avais oublié combien j'avais souffert chez eux. Et cela va en s'empirant. Et cela transpire sur ma "mini moi" qui semble ressentir tout ce que j'ai moi-même ressenti durant mon enfance. Et c'est la guerre avec ma mère.

"Il se peut que tu sombres dans la dépression à ne plus bosser."

Car on me sent nerveuse, de mauvaise humeur, avec les larmes qui montent souvent.

Mais ils sont incapables de voir que ce n'est pas mon travail qui me manque (s'ils savaient...) mais ce retour en enfance, cette claque, ces évidences sur qui je suis, pourquoi j'avance si lentement, pourquoi j'ai envie de hurler parfois. Pourquoi j'ai envie de partir loin, de m'isoler.

J-10 environ. Ce matin nous sommes passés par la case AÏEEEEEEEEEEEEE !!!! J'avais envie de pleurer, j'ai eu 4 piqûres. Ma loutre qui en a eu 3 a bien pleuré, elle. Et le tout petit a pleuré aussi mais lui il chiale dès qu'il voit des blouses blanches ou tout autre personne du corps médical. A mon avis, il aura le syndrôme de la blouse blanche....

Je n'arrive pas à dormir.

J'ai peur.

Allez, dans 3 jours j'ai 36 ans, il serait temps que je sois femme. Autant je suis super forte pour gérer un million de choses mais mettez-moi face à moi-même et je m'écroule.

4 mois sans un homme pour vous porter, ça commence à devenir long.

Posté par MlleJane à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2011

Pause

Oui, je sais, ce doit être une farce vu l'activité de ce blog.

D'ailleurs, entre temps, Berlusconi s'est pris 2 gifles :

1/ Pisapia a gagné Milan

2/ Son référendum a récolté une majorité de NON : non au retour à l'atome, non à l'ouverture de la gestion de l'eau au privé et surtout NON à l'immunité pénale des ministres (donc pour LUI)

Je disais donc, extinction de voix pour ce blog dans les jours à venir car je vais devoir fermer mes comptes en Italie, je n'aurai donc plus d'accès à la toile.

1ère étape :

Avion

 

 

 Déposer la marmaille à Paris !

Enfant mess

C'est mes parents qui vont être contents !

 

2ème étape :

 

DemenaDemenageur

Me farcir les déménageurs ET leur humour...

3ème étape :

Mer

 

 

 FARNIENTE (de fare : faire, Niente : RIEN)

 

 

 

Dernière étape :

En route vers Pointe Noire

Drapeau congo

Mais il faudra passer par la case PIQURE

Piqure

Ouch!!!!!

 

Posté par MlleJane à 16:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 mai 2011

Je pars quand Milan risque de passer à gauche !

C'est tout de même dommage.

Et comme dans tous les débats politiques, ça vole bas.

Pour expliquer la video : en fin de débat, la Moratti (l'actuelle Maire de Milan, pro Berlusconi) accuse Pisapia (le candidat à gauche, pressenti pour l'évincer) d'avoir été condamné pour vol de voiture et séquestration d'un jeune. Il n'a pas le temps de s'en défendre...

Voici un article suisse qui relate les faits.

Entre temps, la Moratti n'a pas obtenu la majorité au 1er tour... Les affiches se multiplient dans les rues pour inciter à l'un ou l'autre camp.

Le "point faible" de Pisapia : les tsiganes. Je dis que c'est son point faible car certains étaient prêts à voter pour lui mais cette question des Roms les gênent. Du coup, la droite en fait son cheval de bataille.

Il n'est pas difficile de comprendre cette affiche par exemple : "Zingaropoli" (Zingaro = tsigane)

DSCF0011

 

 

 

 

 

Ni celle-là : "avec la gauche, c'est le retour aux pratiques illicites des Roms."

DSCF0007

 

 

 

 

 

Et les pro Pisapia répondent : "Assez de mensonges et de fausses promesses."

DSCF0010

 

 

 

 

 

 

Si la gauche passe à Milan comme les sondages semblent le penser, ce sera un vrai changement. Et pas seulement pour Milan. Ca voudra dire que le peuple italien en a marre de S. Berlusconi et de sa "politique". Je mets le mot "politique" entre guillemets car j'ai tout vu avec S. Berlusconi sauf de la politique.

Et ça aura des répercussions nationales.

Des chaînes de TV qui ont un peu trop diffusé des messages de S. Berlusconi en appelant à voter pour la Moratti, viennent de se faire sanctionner : voir l'article du Monde.

Je crois fort au changement et je l'espère de tout coeur cette révolution orange. Pas pour une guerre gauche-droite mais pour une Italie qui s'essouffle depuis trop longtemps. Et pour les abus de monsieur Berlusconi, dans tous les sens du terme. Il abuse avant tout le peuple italien.

Posté par MlleJane à 22:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mai 2011

Madame je sais tout

J'ai toujours détesté les "Madame je sais tout". Au masculin aussi d'ailleurs.

Celle qui pense qu'en te regardant elle te connaît.

J'avais 16 ans, elle devait en avoir 14 et déjà l'arrogance dans les mots.

Je souriais. Et je pensais combien son champ de vision était limité. Combien elle était déjà adulte avant de n'être adolescente. A coller des étiquettes au lieu de se regarder et de se demander qui elle était.

Et je me glissais doucement dans les bras de mon amant, loin des regards indiscrets, à découvrir les frissons de l'amour, pensant que ce serait comme ça toute ma vie.

Que devient l'amour avec le temps ?

Où vont les frissons ?

Que devient-on à 50 ans, à 60 ans, à 70 ans ?

Pourquoi nos parents ne nous disent-ils rien ?

Pourquoi nous laissent-ils seuls avec ce "pour le pire et le meilleur" ?

 

 

 

Posté par MlleJane à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2011

Tout nous oppose

mais nous avons une histoire commune.

Elle a essuyé les balbutiements des parents avec leur premier enfant, j'ai récolté la "liberté" du petit dernier.

La liberté parce que tes parents sont épuisés et qu'ils ont moins de temps.

Parce qu'ils ont appris à lâcher du lest.

Parce que les grands, qui sont encore des enfants, s'occupent de toi.

Sauf qu'on n'est pas à sa place parfois. Sauf qu'on a l'impression de grandir trop vite parfois.

Sauf que des mots d'une ado de 15 ans à une petite fille de 10 ans n'ont pas la même portée que s'ils avaient été dits à des adultes.

Je n'oublierai jamais le jour où elle m'a dit un secret, en riant. Cet air insouciant qu'elle prend et que j'ai appris à interpréter depuis. Nous étions dans notre chambre, près du piano. Je crois que j'avais 25 ans quand j'ai compris que c'était grave, soit 15 ans trop tard.

Tu vois les dégâts dans le regard de cette femme de 30 ans ; à 40 ans c'est pareil et tu te dis qu'elle finira sa vie avec ce chagrin qui est aussi devenu le tien.

Et tu passes ton temps à te sentir coupable et à essayer de te faire pardonner de n'avoir pas su sachant pourtant très bien que c'est peine perdue.

Tout ce que tu peux faire : l'aimer.

 

 

 

 

Posté par MlleJane à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2011

Tarantella - Puglia

Avril 2009... Rencontre avec la région de la tarantella...

Malheureusement, la pluie s'est beaucoup invitée au voyage.

Aussi il se passe plus de choses l'été, notamment dans le Salento, avec la tarantella. Mais l'avantage d'avril, la tranquillité !

Je rêve d'y retourner, dans d'autres conditions.

Mais j'avoue en garder un souvenir ému.

Polignano a mare, petit village à flanc de mer... J'y ai rêvé d'un pied-à-terre...

DSCF0116

 

 

 

 

Nous avons pu admirer une réserve wwf magnifique. Je crois que ce fut mon moment préféré. Quel silence !

La grotte poésie est sublime et nous avons vu un pêcheur de poulpe à l'oeuvre. Mais, elle doit perdre de son attrait quand la foule l'envahit, quand tout le monde vient s'y baigner.

KIF_0996KIF_0983

Il faut aller à la rencontre des "pugliese", savourer l'huile d'olive et s'enivrer de vin et de grappa.

Cette "guerre" nord-sud prend toute sa signification parfois avec des sites à l'abandon par faute de moyens pour les entretenir.

Il faut beaucoup se promener pour découvrir les Pouilles, c'est ce qui fait leur charme : dans un environnement qu'on pourrait croire hostile et brut, au détour d'un sentier, peut soudain apparaître un champ de coquelicots qui vous émeut. Et les oliviers qui portent toute une histoire...

 DSCF0092DSCF0083

Posté par MlleJane à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Sex and the city - Une daube ?

Il fallait que j'en ai le coeur net.

J'en avais tellement entendu parler que je ne pouvais pas rester sans savoir de quoi il retournait.

Je me suis fait les 6 saisons et les 2 films. Si ça c'est pas de la motivation...

Comment ?

En m'endormant parfois devant.

En me motivant avec les beaux mecs à mater.

 

John_CorbettChris_Noth

 

 

Et encore, Chris Noth est intéressant au début, presque irresistible, mais après, quel ennui !

 

Les 4 protagonistes de la série ? Quelles cruches !!!!!!

J'ai lu que chacune d'entre nous pouvait s'identifier à au moins un caractère.

J'ai plutôt penser qu'on pouvait être les 4 à la fois ou vouloir parfois être sage mais d'autres fois désirer la fougue et l'excitation de voler de bras en bras. Mais jamais qu'on puisse s'identifier à une seule d'entre elles.

Quelles cruches !!!!!!

L'autre avec son désir de mari et d'enfant, qui joue la cruche d'ailleurs.

Kristin_Davis

 

 

 

 

 

L'autre avec sa bouche bizarre, qui mange mal (bizarre façon de s'enfiler les aliments) et qui finit avec un mex absolutely not sexy, qu'on a envie de secouer et de baffer (oui, sous mes airs douce, je suis violente).

Cynthia_Nixon

 David_Eigenberg

 

 

 

 

 

L'autre, croqueuse d'homme, qu'on voit dans toutes les positions.

Kim_Cattrall

 

 

 

 

 

Et enfin, LA protagoniste principale, qui se pose mille questions (oui, bon d'accord, moi aussi), qui passe son temps à dépenser du fric et à glander (oui bon, c'est aussi ce qui m'attend bientôt, glander).

index

 

 

 

 

 

Comment peut-on s'identifier à ces américaines richissimes, blanches, qui dépensent des millions, ne mangent jamais chez elles et s'habillent "haute couture" ?

Et alors je crois que le summum fut quand notre amie Carrie Bradshaw arrive à Paris. Ses attitudes, ses cris de joie... The américaine in Paris par excellence, qui s'ébaubit d'un rien. Un cliché à elle toute seule.

Et j'avoue avoir été choquée par certains messages et notamment par l'épisode qui évoquait la circoncision.

Je suis heureuse d'avoir vu et de pouvoir juger. Mais "Sex & the city" ne trônera pas aux côtés de John Cassavetes ou les Marx brothers dans ma maigre DVDthèque. D'ailleurs, en ai-je douté un jour ? Et heureusement que je l'ai vu en V.O.: en V.F. je ne serais pas allée au-delà du 1er épisode !

Vite, un tour chez Wilyrah pour revenir à du VRAI cinéma !

Posté par MlleJane à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,